impalpable


impalpable

impalpable [ ɛ̃palpabl ] adj.
• v. 1440; bas lat. impalpabilis
1Qu'on ne peut palper, sentir au toucher; sans consistance. immatériel. Ombres impalpables. Fig. « l'impalpable péril des routes aériennes » (Saint-Exupéry ).
2Qui est trop ténu pour être palpé, ou dont les éléments séparés sont si petits que le toucher ne peut les percevoir. 1. délié, 2. fin, ténu. Poussière, poudre impalpable.
3Méd. Se dit d'un organe, d'une partie du corps qui ne peut être perçu par palpation. Le foie normal est impalpable.
⊗ CONTR. Palpable, saisissable.

impalpable adjectif (bas latin impalpabilis) Qui ne peut être senti au toucher à cause de sa ténuité : Une poussière impalpable.impalpable (synonymes) adjectif (bas latin impalpabilis) Qui ne peut être senti au toucher à cause de...
Synonymes :
- aérien
- éthéré
- immatériel
Contraires :

impalpable
adj. Qu'on ne peut palper, toucher; trop ténu pour donner une impression au toucher. Poudre impalpable.

IMPALPABLE, adj.
A. — Qu'on ne peut palper, toucher; sans consistance, de nature immatérielle. Synon. intangible, insaisissable. Ombre, fantôme, substance impalpable. Si je vous parlais du monde invisible, du vaste monde silencieux et impalpable qui est sans caresses et sans baisers (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 209). Dans l'espace surnaturel flottaient, invisibles, impalpables, des myriades de petites âmes qui attendaient de s'incarner (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 51) :
1. Surnaturelle, lumineuse, impalpable, nue et pure, la vision flottait sur la pierre, palpitait moelleusement. Il fixait les yeux sur elle et pourtant il craignait déjà que la caresse de son regard ne fît évaporer dans l'air cette hallucination faible.
, Aphrodite, 1896, p. 99.
En partic. Qui est léger, trop ténu pour être palpé, presque imperceptible. Synon. délié, fin, léger, subtil. Poudre, poussière, pluie impalpable. Un nuage de poudre fine, de cette farine impalpable dont sont couverts, en été, les chemins provençaux (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Champ d'oliv., 1890, p. 75). Un voile floconneux et bleuâtre de poils longs, impalpables comme une transparente gaze de Perse (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 240) :
2. La pluie, par contre, diminuait d'intensité pour se transformer graduellement comme cela arrive à l'aube dans cette région désolée de la Picardie en un crachin impalpable mais glacé.
CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 66.
B. — Qui est imperceptible aux sens en général ou insaisissable par l'esprit. Synon. indéfinissable. Menace impalpable; forme, nuance impalpable. Le sourire dont je parlais est bien celui de Gide : une ironie impalpable, qui est comme une indifférence infiniment ténue et subreptice pour ce pour quoi tant l'on se passionne (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 42). La différence paraît impalpable, à première vue, entre le matérialisme et le mécanisme de la forme (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 44) :
3. Il y avait de la joie dans tout son corps, dans sa démarche, dans les inflexions de sa voix et dans ses silences, une joie impalpable qui émanait d'elle, comme le parfum sort des fleurs.
MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 167.
Littér., emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. C'est hors d'approche. On est convaincu jusqu'à l'oppression. On a sur soi on ne sait quelle évidence noire. On ne peut rien saisir. On est écrasé par l'impalpable (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 303). Qu'ils nous soulèvent de dessus ce monde et nous rendent sensibles l'impalpable, l'inexprimable et l'invisible (BARRÈS, Cahiers, t. 12, 1919, p. 195).
REM. 1. Impalpablement, adv. De façon impalpable. Le sommeil, la fraîcheur, l'aube grise s'étaient glissés dans la salle, impalpablement, le dancing sentait le petit matin (SARTRE, Âge de raison, 1945, p. 203). 2. Impalpé, -ée, adj., hapax. Les plus hautes feuilles des arbres impalpées (RENARD, Journal, 1894, p. 223).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [Ca 1440 d'apr. BL.-W.1-5]; 1. 1517 « qu'on ne peut palper à cause de son immatérialité » (J. BOUCHET, Noble Dame, f° 152 r° ds GDF. Compl.); 2. 1549 « qu'on ne peut sentir au toucher » (A. DU MOULIN, Quinte ess. de tout. chos., p. 104, ibid.). Du b. lat. impalpabilis « qu'on ne peut saisir, toucher » (de in privatif et palpabilis « qu'on peut toucher »). Fréq. abs. littér. : 273. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 159, b) 357; XXe s. : a) 459, b) 557.

impalpable [ɛ̃palpabl] adj.
ÉTYM. V. 1440, du bas lat. impalpabilis, de im- (→ 1. In-), et palpabilis « qu'on peut toucher », de palpare. → Palper.
1 Qu'on ne peut palper, sentir au toucher; sans consistance. || « Les substances spirituelles sont impalpables » (Furetière, Dictionnaire). || Déités impalpables (→ Fée, cit. 3). Immatériel, insaisissable. || Les flots impalpables de la lumière (→ Baigner, cit. 4).
1 Quel dommage, en effet, que les femmes de Raphaël, de Corrège et de Titien ne soient que des ombres impalpables ! Et pourquoi leurs modèles n'ont-ils pas reçu comme leurs peintures le privilège de l'immortalité ?
Th. Gautier, Fortunio, « La toison d'or », II.
Fig. Insensible, indiscernable.
2 (…) l'impalpable péril des routes aériennes semées de surprises (…)
Saint-Exupéry, Vol de nuit, Préface.
2 (1549). Qui est très ténu; dont les éléments séparés sont si petits que le toucher ne peut les percevoir. Délié, fin, ténu. || Germe impalpable. || Poussière impalpable au fond (cit. 5) d'un gouffre. || Sable, limon impalpable (→ Feuilleté, cit. 5).
3 (…) rien ne périt, tout change; les germes impalpables des animaux et des végétaux subsistent, se développent et perpétuent les espèces.
Voltaire, Jenni, XI.
4 L'immobile soleil emplit l'espace mort,
Et fait se dilater, telle qu'une buée,
L'impalpable poussière où l'horizon s'endort.
Leconte de Lisle, Poèmes tragiques, « Le lévrier de Magnus », II.
N. m. (XIXe). || L'impalpable.
5 On lève au ciel les yeux et l'on voit l'ombre horrible.
On est dans l'impalpable, on est dans l'invisible (…)
Hugo, la Légende des siècles, « La vision de Dante », IV.
6 (…) par la fenêtre ouverte (…) je contemplais les mouvantes architectures que Dieu fait avec les vapeurs, les merveilleuses constructions de l'impalpable.
Baudelaire, le Spleen de Paris, XLIV.
3 Méd. Se dit d'un organe, d'une partie du corps qui ne peut être perçu par palpation. || Le foie normal est impalpable.
CONTR. Palpable, préhensible, saisissable.
DÉR. Impalpabilité, impalpablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Impalpable — Im*pal pa*ble, a. [Pref. im not + palpable: cf. F. impalpable.] 1. Not palpable; that cannot be felt; extremely fine, so that no grit can be perceived by touch. Impalpable powder. Boyle. [1913 Webster] 2. Not material; intangible; incorporeal.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • impalpable — adjetivo 1. Que no puede tocarse con las manos, o que es difícil de percibir por el tacto por ser muy fino o ligero, o de poca densidad: Es un tejido casi impalpable. 2. (antepuesto / pospuesto) Que es difícil de percibir o notar: Una amargura… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • impalpable — (adj.) c.1500, from Fr. impalpable, from M.L. impalpabilis, from assimilated form of in not, opposite of (see IN (Cf. in ) (1)) + palpabilis (see PALPABLE (Cf. palpable)). Figurative use from 1774. Related: Impalpably; impalpability …   Etymology dictionary

  • impalpable — Impalpable. adj. de tout genre. Qui est si fin & si délié qu il ne fait aucune impression sensible au toucher. On a reduit ces perles, ce corail en poudre impalpable, &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • impalpable — que no puede ser detectado por el sentido del tacto. Extremadamente fino Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010 …   Diccionario médico

  • impalpable — I adjective attenuated, barely seen, concealed, covered, covert, delicate, difficult to feel, difficult to perceive, difficult to see, doubtable, dubitable, equivocal, fine, hidden, immateriate, imperceptible, inappreciable, inapprehensible,… …   Law dictionary

  • impalpable — *imperceptible, insensible, intangible, inappreciable, imponderable Analogous words: tenuous, rare, slight (see THIN adj): attenuated, extenuated, rarefied (see THIN vb) Antonyms: palpable Contrasted words: *perceptible, sensible, tangible,… …   New Dictionary of Synonyms

  • impalpable — [adj] intangible, unsubstantial airy, delicate, disembodied, fine, imperceptible, imponderable, imprecise, inappreciable, incorporeal, indiscernible, indistinct, insensible, insubstantial, nebulous, shadowy, tenuous, thin, unapparent,… …   New thesaurus

  • impalpable — (De in 2 y palpable). 1. adj. Que no produce sensación al tacto. 2. Que apenas la produce. 3. Ligero, sutil, casi imperceptible …   Diccionario de la lengua española

  • impalpable — ► ADJECTIVE 1) unable to be felt by touch. 2) not easily comprehended. DERIVATIVES impalpably adverb …   English terms dictionary